L’impuissance masculine ou trouble de l’érection.

Les études sur le vacuum

Dysfonction érectile
0 commentaire 31 janvier 2020

Le vacuum est un système de dépression sous vide permettant de créer facilement et sereinement une érection. Dispositif médical existant depuis une vingtaine d’années, il a fait l’objet de nombreuses études cliniques. Vous trouverez ci-dessous les résultats de 25 études sur 9 000 patients concernant l’utilisation du vacuum.

Après une prostatectomie

Rééducation post opératoire :

Il est préconisé d’utiliser le vacuum un mois après une prostatectomie pour retrouver la fonction érectile, la longueur et le diamètre initial. Les résultats sont supérieurs pour une utilisation combinée vacuum/tadalafil (médicament par voie orale) contre le tadalafil seul.

Utilisation sur le long terme :

92% des utilisateurs peuvent avoir une pénétration vaginale avec le vacuum, 92% des patients peuvent avoir un orgasme avec le vacuum et le tadalafil combinés contre 29% juste avec le tadalafil.

Pour une cause d'origine organique, psychologique ou mixte

  • 2,5 min : c’est le temps moyen nécessaire pour avoir une érection avec le vacuum.
  • 92% des sujets ont rapporté une érection suffisante pour permettre un rapport sexuel et recommanderaient le vacuum à d’autres hommes.
  • 89% de leurs partenaires sont satisfaites sur une utilisation à long terme.
  • 83,5% ont rapporté pouvoir avoir des relations sexuelles aussi souvent que désirées.
  • 65% des sujets ont rapporté une amélioration de leur estime de soi.
  • Observation d’une augmentation des érections nocturnes spontanées.

En cas de diabète de type II

  • 75% des patients ont une amélioration de la fonction érectile avec la capacité d’avoir des rapports sexuels.
  • Appréhension des différentes solutions : 70% ont souhaité tester le vacuum contre 53% pour le sildénafil (médicament par voie orale).

Cas de lésions de la colonne vertébrale

  • Après 3 mois, 93% ont rapporté une rigidité suffisante pour permettre la pénétration vaginale, avec 83% de satisfaction pour les partenaires.
  • 60% des hommes et 42% des femmes ont indiqué une amélioration de la relation sexuelle.

Le vacuum prouve son efficacité quelle que soit l’origine de la dysfonction érectile : après une prostatectomie, pour une cause d’origine organique, psychologique, ou mixte, en cas de diabète de type II, suite à une lésion de la colonne vertébrale.

Bibliographie
Brison D, Seftel A, Sadeghi-Nejad H. La résurgence du vacuum dans le traitement des dysfonctions érectiles [The resurgence of the vacuum erection device (VED) for treatment of erectile dysfunction] J Sex Med 2013;10:1124–1135.

  

Article précédent Article suivant