Utilisation de la pince pénienne Stop-uri en cas d’incontinence

Incontinence urinaire
0 commentaire 31 juillet 2018

Conçue pour des hommes souffrant d’incontinence, la pince pénienne Stop-uri compense les sphincters défaillants. Elle s’adapte sur le pénis juste derrière le gland pour comprimer et fermer l’urètre jusqu’à ce que le besoin d’uriner se fasse naturellement sentir. Elle est conseillée pour des pertes urinaires après chirurgie, maladie ou liées à l’âge.

Développée pour les hommes actifs qui souhaitent bouger, vaquer à leurs occupations quotidiennes, leurs loisirs, sans penser à leur problème de fuites urinaires.

Le kit Stop-uri se compose de 2 pinces et de 2 jeux de barrettes de réglage de 3 tailles différentes, plus 2 jeux de barrettes de rechange en cas de perte de l’une d’entre elles.

Tailles des barrettes

L’utilisation des petites, moyennes ou grandes barrettes permet de faire varier l’écartement entre les pinces. Ces barrettes peuvent être disposées verticalement ou en biais permettant un réglage de demi en demi millimètre.

Pince pénienne stop uri

Conseils d’utilisation

  • La pince doit être disposée juste en arrière du gland, non décalotté, pénis centré. L’urètre est ainsi comprimé et les pertes jugulées.
  • Le pénis et la pince doivent être propres et secs, exempts de toute trace d’urine.
  • Stop-uri peut être portée plusieurs heures de suite, la pression vésicale prévenant de l’envie d’uriner. Il faut néanmoins ne pas hésiter à uriner régulièrement afin d’éviter le remplissage excessif de la vessie.
  • La mousse de serrage est une mousse à mémoire de forme. Il faut donc alterner le port des pinces un jour sur deux afin de leur permettre de retrouver du gonflant.

 

Utilisation de la pince

Il faut déterminer quelles sont les barrettes de réglage adaptées à votre pénis pour compresser l’urètre sans gêne et sans risquer d’entraver la circulation sanguine.

Plusieurs essais seront nécessaires sans oublier un temps d’adaptation au port de la pince. L’objectif est de ne pas ressentir de douleur sachant qu’il est préférable d’avoir de légères pertes plutôt qu’une pince trop serrée. Portez une petite garniture le temps de ces essais. Assurez-vous que la peau du pénis ne soit pas plissée : ce peut-être une source de gêne.

Il faut persévérer le temps de s’habituer à son port et être conscient que de légères pertes peuvent néanmoins subsister. Cela dépend du degré de détérioration du système urinaire de chacun. Une surpression abdominale (comme soulever une charge lourde ou tousser) peut engendrer une perte momentanée incontrôlable.

Mise en place des barrettes

Les pinces sont fournies montées avec les barrettes moyennes.

Commencez en clipsant les grandes barrettes dans les encoches extérieures des 2 pinces.

Il y a une encoche plus longue sur la pince courbe : c’est celle qui permet l’ouverture de la pince pour uriner (cette pince courbe sera placée sur le haut du pénis pour une ouverture plus facile : encoche plus large à droite pour les droitiers, à gauche pour les gauchers).

Si les grandes barrettes ne permettent pas de comprimer suffisamment l’urètre, procéder de la même façon avec les barrettes moyennes puis avec les petites.

Fonctionnement de la pince pénienne Stop Uri


Il est aussi possible de panacher les barrettes, 1 grande avec 1 moyenne, 1 moyenne avec 1 petite ou de disposer les barrettes en diagonale.

Position des barrettes en biais du Stop Uri

Important

  • La largeur de la pince permet de ne pas altérer la circulation sanguine du pénis qui continue de s’effectuer par les côtés.
  • Stop-uri ne peut pas être portée sur un pénis retracté (enfoncé dans le pubis).
  • En cas d’irritation de la peau, la pince Stop-uri peut être portée sur un préservatif dont le réservoir aura été coupé.
  • La nuit, du fait de la gravité, les pertes urinaires sont moindres ou inexistantes. Il est alors préférable de porter une petite garniture. Néanmoins, si vous choisissiez de garder Stop-uri, il est fortement conseillé d’utiliser des barrettes plus grandes que celles portées dans la journée, et ce, si vous n’avez plus d’érections réflexes de nuit.
  • Les hommes en surpoids notable peuvent être gênés par le port de la pince qui risque de s’incruster dans la peau, notamment au niveau des cuisses.

Astuces

Le maintien de la pince est plus aisé en portant des slips plutôt que des caleçons. Attention au passage de la position debout à la position assise (ou vice-versa) ; c’est à ce moment-là que la pince peut glisser. Ceci est normal puisqu’en position assise le pénis a tendance à rentrer dans le corps.

Sans parler des avantages d’un point de vue fonctionnel, Stop-uri est une solution économique et écologique, notamment pour les personnes utilisant jusque-là des protections absorbantes.

Article suivant