L’impuissance masculine ou trouble de l’érection.

Mon partenaire n‘a-t-il plus envie de faire l‘amour ?

Dysfonction érectile
0 commentaire 30 novembre 2018

De nombreuses femmes savent qu‘elles-mêmes ressentent moins de désir sexuel parfois. Certaines ont elles-mêmes déjà vécu cette situation où elles pensent à tout sauf à un rapport sexuel, ou elles n‘ont pas eu de plaisir. Souvent, l‘intimité était belle et l‘absence d‘orgasme n‘était pas un gros problème. Peut-être que cela n‘a tout simplement pas été abordé dans le couple non plus.

Moins de désir sexuel ou impuissance ?

Chez les hommes, c‘est un peu différent. N’importe quelle femme remarque rapidement à l‘érection et au comportement de son partenaire qu‘il ressent du désir et s‘il peut obtenir un orgasme. Un homme peut difficilement cacher une impuissance ou simuler un orgasme. Chez l‘homme, on voit rapidement s‘il est en forme sexuellement ou s‘il a des problèmes.

Les hommes qui n‘ont pas d‘érection très ferme de temps en temps, sont heureux de trouver de la compréhension chez leur partenaire féminine. Mais quand rien ne va plus, à savoir qu‘il n‘y pas d‘érection du tout ou que le pénis reste toujours trop mou pour pouvoir faire l‘amour, cela devient difficile.

La simulation est impossible


Certains hommes se défilent peu à peu quand il s‘agit de sexe avec leur partenaire. Ils changent de comportement dans le couple, sont souvent moins tendres et essaient d‘éviter la rencontre sexuelle. Le « coucher ensemble de temps en temps » devient « il n‘y a plus rien qui marche ensemble » !
Ce que les femmes et les hommes également ne savent souvent pas : l‘impuissance débutante et durable est souvent un signe physique précoce d‘une maladie sérieuse. C‘est un signe qu‘envoie le corps ! Les problèmes d‘érection de votre partenaire ne viennent donc pas d‘un manque d‘intérêt pour vous ou d‘une vie amoureuse devenue ennuyeuse.
Le plus souvent, en particulier lorsque les hommes ont dépassé 50 ans, l‘impuissance peut être liée à des problèmes cardio-vasculaires. Le diabète et d‘autres maladies également, ainsi que certains médicaments, peuvent être directement en rapport avec les troubles de l‘érection.

À quoi puis-je reconnaître que mon partenaire a des problèmes d‘érection ?


Essayez d‘en parler avec votre partenaire au calme.


En tant que partenaire féminine, demandez-lui :

  • Comment il se sent
  • Depuis quand il n‘a plus d‘érection correcte,
  • S‘il prend régulièrement des médicaments, par exemple contre l‘hypertension artérielle,
  • S‘il a déjà fait contrôler sa glycémie (diabète),
  • S‘il se sent « flagada » et sans entrain,
  • A quand remonte la dernière fois où il est allé consulter un urologue,
  • S‘il a du sang dans les urines pendant la miction,
  • S‘il a des douleurs dans la région des testicules et du pénis ou du bassin,
  • S‘il a parfois des érections spontanées dans la nuit (si oui, les causes physiques des troubles érectiles peuvent être exclues).

Si votre partenaire répond positivement à l‘une de ces questions, il est important de fixer au plus tôt un rendez-vous avec le médecin traitant ou avec un spécialiste (urologue) !

Encouragez votre partenaire !


« Si j‘avais su plus tôt que mon problème pouvait être réglé si rapidement et si facilement », disent de nombreux hommes que nous avons aidés au cours des 10 dernières années.  Malheureusement, les hommes parlent trop peu de leurs problèmes de sexe. En particulier de l‘impuissance.


Car aujourd‘hui, il existe de nombreux médicaments et possibilités. Le plus important est de trouver une solution qui convienne à la fois à l’homme et à sa partenaire.

  • Médicaments (Viagra®, Cialis®, Levitra® et autres médicaments)

Attention ! Ces médicaments n‘agissent pas chez tous les hommes et ont souvent de puissants effets secondaires !

  • Injection d‘un médicament dans le corps caverneux pour obtenir une érection (Méthode d‘auto-injection dans le corps caverneux)

Attention ! Cette méthode n‘est pas appréciée de tous les hommes car le médicament doit être auto-injecté, avant le rapport sexuel, dans le corps caverneux à l‘aide d‘une fine aiguille. Il n’est pas toujours évident pour la femme d’accepter que son partenaire se pique le pénis avec une aiguille et le gland ne sera pas irrigué, limitant les sensations durant les rapports.

  • Gel dans l‘urètre (MUSE®) : gel favorisant une érection qui doit être administré au préalable dans l‘urètre.

Attention ! Cette méthode n‘est pas toujours efficace. L‘homme doit s‘entraîner à cette introduction dans l‘urètre et nombre d‘entre eux signalent une brûlure pendant l‘application ou des résultats mitigés.

  • Vacuum, procédé mécanique

A l‘aide d‘une pompe à vide, une érection est créée et maintenue par un anneau de constriction. Un rapport sexuel de 30 minutes dans la détente et sans stress est possible. La pompe à vide possède une grande longévité et est réutilisable. L’avantage est que cette solution est indolore et est efficace quelle que soit l’origine de la dysfonction érectile.

 

Nous nous tenons à votre disposition pour répondre à toutes vos questions, par téléphone au 05.57.26.09.00 ou par email à info@bivea-medical.com.

 

 

Article précédent Article suivant