L’impuissance masculine ou trouble de l’érection.

Les conséquences de la prostatectomie sur l'impuissance masculine

Cancer de la prostate : Les effets secondaires d’une prostatectomie

Le traitement de référence du cancer de la prostate est la prostatectomie radicale (ou ablation de la prostate), opération qui consiste à retirer la prostate avec les vésicules séminales.

Les nerfs érecteurs sont plus ou moins collées à la prostate. Ces nerfs, même s’ils sont conservés en partie, seront coupées avec la prostate, lors de la prostatectomie. La section de ces nerfs érecteurs et le manque d’influx nerveux et d’apport sanguin va nuire à la capacité d’érection et engendrer une impuissance. Les effets secondaires d’une prostatectomie totale sont donc que mal irrigué, le pénis va être victime d’hypoxie (diminution de la quantité d’oxygène dans les tissus). C’est pour éviter ce type d’impuissance après une chirurgie de la prostate qu’il est nécessaire de pratiquer rapidement des érections assistées, notamment par le biais d’une pompe vacuum.

Ces érections forcées auront pour effet d’oxygéner les tissus altérés et de les régénérer. La pompe vacuum (ou pompe à érection) est une solution mécanique pour générer facilement et rapidement une érection sans douleur. Ce traitement de l’impuissance après une prostatectomie est parfaitement adapté pour la rééducation pénienne.

Vous souffrez de dysfonction érectile à la suite d'une prostatectomie ?

Découvrez la pompe vacuum de Medintim, une solution naturelle et non médicamenteuse pour  vos troubles de l’érection.

Commander

 

Dysfonctionnement érectile après prostatectomie : pourquoi cela ne fonctionne plus ?

Les nerfs érecteurs qui longent les faces latérales de la prostate, commandent par influx nerveux les corps caverneux du pénis. L’érection est alors provoquée en se remplissant de sang. Les nerfs érecteurs sont quasiment collés à la prostate, laissant une très faible marge chirurgicale, lors de la prostatectomie. Extrêmement fins, ils peuvent être abimés par le simple fait de les écarter. C’est donc en post-opératoire que les effets secondaires de l’opération de la prostate apparaissent. 

De nombreux paramètres sont à prendre en compte quant aux risques d’abîmer ou de couper les nerfs érecteurs :

  • la technique utilisée,
  • Le degré de saignement du patient qui permet une plus ou moins bonne vision pendant l’opération, surtout sous coelioscopie,
  • Le nombre de millimètres (ou de dixièmes de millimètres) qui séparent les nerfs érecteurs de votre prostate,
  • L’expérience et l’habileté du chirurgien
  • Et, paramètre primordial, le fait qu’en cas de doute sur l’étendue de votre cancer, le chirurgien privilégiera votre vie future au détriment de tout le reste. Donc au détriment de vos érections futures.

Mais même en bénéficiant d’une intervention avec conservation des nerfs érecteurs, le traumatisme aura pour effets secondaires d’entrainer un dysfonctionnement érectile au cours de la période post-opératoire.

Schéma des reseaux vasculaires et nerveux superficiels

Récupération érectile après prostatectomie ?

La récupération nerveuse est très variable selon les individus. Elle peut prendre quelques mois comme quelques années. Après une ablation de la prostate, il est nécessaire de favoriser cette reprise érectile en stimulant les mécanismes de l’érection.

En restant sans érection dans les premiers mois après l’opération, et même une fois la récupération nerveuse obtenue, la verge risque de subir des modifications hémodynamiques (liées au facteurs régissant la circulation du sang) pouvant affecter définitivement les érections.

Pratiquer une activité sexuelle régulièrement favorise le maintien de la souplesse des corps caverneux, permettant une meilleure récupération érectile après traitement chirurgical (si les nerfs érecteurs sont conservés). Si à la suite d’une opération chirurgicale, vous rencontrez un dysfonctionnement érectile, sachez que la pompe vacuum permet la rééducation pénienne et vous aide à obtenir naturellement une érection.

Besoin d’une rééducation pénienne ?

Découvrez la pompe vacuum de Medintim, une solution naturelle et non médicamenteuse pour  vos troubles de l’érection.

Commander

 

L’apoptose

Le retrait de la prostate et des glandes séminales impose de couper des veines, des artères et des nerfs périphériques. La dénervation, entraîne une mort cellulaire des tissus (appelée apoptose) qui est responsable de la diminution de la taille du pénis de façon plus ou moins marquée selon les patients.

La fibrose des corps caverneux

Un homme privé d’érections pendant un certain temps voit son pénis manquer d’oxygène. Mal irrigué, il souffre et ses tissus normalement très élastiques vont avoir tendance à se rétracter, à se fibroser. Le pénis perdra définitivement de sa souplesse naturelle et de sa capacité à obtenir une bonne érection. C’est pour cela qu’il est nécessaire de générer rapidement des érections assistées après une chirurgie de la prostate. Ces érections forcées auront pour effet d’oxygéner les tissus altérés, donc de les régénérer. Les traitements peuvent être médicamenteux, chirurgicaux, mécaniques. Là encore, chaque homme réagira en fonction de critères propres, liés notamment à la fréquence et à la qualité de ses rapports sexuels avant la prostatectomie.

Pourquoi la verge peut rétrécir ?

L’un des effets secondaires d’une prostatectomie totale est le rétrécissement de la verge. Lors des premières érections (qu’elles soient assistées ou naturelles), la plupart des opérés ont constatés que leur verge était plus courte qu’avant.

Ce retrait, plus ou moins marqué selon les individus, est la conséquence de l’interruption de multiples petits nerfs et vaisseaux coupés pendant l’ablation de la prostate. Moins bien innervé, moins bien irrigué, le pénis perd de ces caractéristiques dimensionnelles par fibrose généralisée.

L’auto-injection de produits pour bander, trop fréquente ou trop prolongée dans la verge, peut avoir le même effet. Ce risque est d’ailleurs clairement énoncé dans le Vidal, pour 15% des adeptes à ce produit.

Comme toute situation de dysfonctionnement érectile organique, l’aspect psychique (purement mental) joue un rôle aggravant. Le patient peut être envahi par une angoisse de non-performance, gênant la bonne reprise d’une activité sexuelle, surtout en cas de réapparition tardive des érections.

Toutefois, il est bon de savoir que la pompe vacuum permet de récupérer une taille quasi normale (taille d’origine sans la prostate) de votre pénis à la suite d’une prostatectomie.

Vous souffrez de dysfonction érectile à la suite d’une prostatectomie radicale ? Ces produits vont vous plaire :

Vacuum Manual erection system

Manuel Erection System®

Acheter sur le shop

Vacuum active erection system 3

Active Erection System 3®

Acheter sur le shop