Vacuum et courbure du pénis

La courbure du pénis peut survenir naturellement ou suite à l’injection répétée de drogues actives contre l’impuissance. Cela résulte en général d’une injection trop superficielle. L’emploi du vacuum peut contribuer à ‘’redresser’’ le pénis puisque l’aspiration du sang, par dépression, s’opère uniformément dans toutes les parties de celui-ci.

La maladie de la Peyronie

Malgré des effets apparents identiques, il ne faut pas confondre courbure pénienne (le plus souvent momentanée) et maladie de la Peyronie, du nom de son découvreur en 1743, Monsieur François Gigot de la Peyronie, premier chirurgien du roi Louis XV.
De cause méconnue, cette maladie se traduit par la formation d’une plaque fibreuse, ou morceau de chair dur, sur l’enveloppe des corps caverneux. Les tissus perdent alors une partie de leur élasticité et le pénis ne pouvant se détendre suffisamment prend alors une étrange tournure lors de l’érection.
Dans la plupart des cas, la plaque ne progresse pas au-delà d’une phase inflammatoire initiale.
Cette maladie n’est pas cancérigène. Quand la maladie dure pendant des années, la plaque devient souvent un tissu fibreux dur et des dépôts de calcium peuvent se former.
Même si la plupart du temps la maladie de la Peyronie ne perturbe pas la rigidité de l'érection, elle est source d’un stress qui peut entraîner des troubles sexuels.
Cette courbure doit vous inciter à consulter le médecin.