Pourquoi faire de la rééducation pénienne après une prostatectomie radicale ?

Réeducation pénienne
0 commentaire 13 décembre 2017

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquemment rencontré chez l’homme avec plus de 60 000 nouveaux cas par an. Le traitement le plus souvent proposé est l’ablation totale de la prostate ou prostatectomie radicale. La prostate faisant partie du système sexuel, y toucher engendre des problèmes sexuels car, bien que passant à l’extérieur de la prostate, les nerfs érecteurs subissent des dommages qui entrainent un dysfonctionnement érectile.

Pourquoi des troubles érectiles après une prostatectomie ?

La récupération nerveuse peut être très variable et prendre plus ou moins de temps, il est très difficile pour l’urologue de donner une estimation. Mais il est important de ne pas rester sans érection dans les premiers mois après l’opération pour ne pas affecter définitivement la capacité érectile. Sans apport régulier de sang et d’oxygène, le pénis perdra définitivement de sa souplesse naturelle, de sa capacité à avoir une érection correcte mais aussi de sa longueur et de son volume.

L’importance de la rééducation pénienne

Pour pallier ce problème, il faut générer quotidiennement des érections « artificielles », l’équivalent des érections nocturnes et matinales.  On parlera de rééducation pénienne active dans le but d’aboutir à des érections naturelles, à démarrer idéalement dès la fin de la cicatrisation après l’ablation de la prostate.
Plusieurs traitements médicamenteux existent dont principalement, les comprimés type Cialis et l’injection intracaverneuse type Edex.

  • Les comprimés Cialis. Ils ont pour effet de favoriser la relaxation des vaisseaux sanguins du pénis en agissant comme vasodilatateurs. Les corps caverneux se relâchent, favorisant l’afflux sanguin avec pour effet bénéfique d’oxygéner les tissus altérés. Plusieurs heures après la prise du médicament, s’il y a stimulation sexuelle, le rapport sexuel peut avoir lieu. Les comprimés ne fonctionneront pas systématiquement et ne sont pas remboursés.
  • L’injection pénienne. Elle consiste à s’auto injecter une drogue vasoactive dans les corps caverneux du pénis avant chaque rapport sexuel. Cette injection a pour effet de relaxer les muscles lisses des corps caverneux, qui en se relâchant, permettent de provoquer une érection par afflux sanguin. L’érection est quasi-immédiate (5 à 10 min) et n’a pas besoin de stimulation sexuelle. Il faut cependant ne pas dépasser 2 injections par semaines avec au moins 24h de délai entre les deux. L’injection n’apporte pas forcément une rigidité suffisante pour un rapport.

Pour ces deux traitements, on ne maitrise pas la durée et l’intensité de l’érection. Cela ne fonctionnera pas toujours et pas pour tout le monde. Plusieurs effets secondaires ou indésirables peuvent se produire : risque d’interaction médicamenteuse, risque de priapisme (érection prolongée pouvant devenir douloureuse et dangereuse). De plus, il n’est pas possible d’utiliser au quotidien ces traitements pour générer des érections réflexes.

La solution la plus adaptée pour faire de la rééducation pénienne active

Une autre alternative existe par toujours évoquée par les urologues, celle du vacuum, un procédé mécanique reconnu.

Ce dispositif médical est une pompe destinée à créer une dépression par aspiration. Le vacuum est composé d’un cylindre muni d’une tête, manuelle ou électrique, servant à faire le vide. C’est un moyen purement mécanique, non médicamenteux d’obtenir une érection. Il suffit d’introduire le pénis dans le cylindre dans lequel il faut faire le vide. La dépression ainsi créée attire le sang et gonfle l’ensemble du pénis, corps caverneux et spongieux, dont le gland, ce qui n’est pas possible avec les traitements médicamenteux. C’est indolore, efficace dans tous les cas, sans stimulation et sans risque de priapisme.

97% des hommes ayant utilisé un vacuum suite à une prostatectomie ont retrouvé les dimensions initiales de leur pénis après une utilisation quotidienne pendant 90 jours.

L’avantage de ce dispositif est de pouvoir l’utiliser au quotidien pour générer une érection mais aussi pour la reprise des rapports sexuels. Il suffit simplement de mettre en place un anneau élastique à la base du pénis après avoir créé l’érection avec la pompe (pour bloquer le sang dans le pénis et éviter que l’érection ne retombe).

Article précédent