L’impuissance masculine ou trouble de l’érection.

Diabète et dysfonction érectile

Illustration d'injection caverneuse et viagra
Dysfonction érectile
0 commentaire 31 mars 2019

On estime que la dysfonction érectile touche, en moyenne, 1 homme sur 5 dans le monde. Pour les personnes diabétiques, elle est 4 à 5 fois plus fréquente et interviendra 10 à 15 ans plus tôt.

Lorsque les troubles de l’érection apparaissent, ils s’accompagnent de perturbations émotionnelles et relationnelles majeures. Chez le diabétique, les conséquences sur la qualité de vie sont encore plus marquées et peuvent remettre en cause le suivi du traitement du diabète.

Malheureusement, la dysfonction érectile du diabétique n’est pas toujours considérée et prise en charge par les médecins généralistes.

Les traitements de la dysfonction érectile chez le diabétique

  • Médicaments (Viagra®, Cialis®, Levitra® et autres médicaments) : traitement oral. L’efficacité est plus faible que dans la population générale, avec de nombreux effets secondaires à prendre en compte. L’avis d’un cardiologue est nécessaire avant la prescription du traitement.
  • Injections intra-caverneuses : traitement local, piqûre faite directement dans le pénis. L’injection peut être douloureuse, le gland ne durcira pas et des risques de priapisme (érection prolongée pouvant endommager le pénis) sont à considérer.
    De manière générale, les traitements oraux et locaux ne seront pas toujours efficaces pour un diabétique et le risque d’effets secondaires est à prendre en compte.
    Une autre alternative, non médicamenteuse, existe mais elle n’est pas toujours présentée par les médecins car elle demande plus de temps en consultation.
  • Vacuum : ou pompe à vide, c’est un procédé mécanique qui permet d’obtenir rapidement et sans douleur une érection. Elle pourra être maintenue, en dehors de la pompe, avec un anneau de constriction élastique, mis en place à la base du pénis.

C’est un dispositif médical efficace, en toute situation, ne demandant pas de stimulation (contrairement aux médicaments). On maîtrise l’érection en temps réel (durée et intensité) et il n’y a pas de risque de priapisme (contrairement aux injections).

L’utilisation est simple :

  • On met en place l’anneau sur la pompe.
  •  On insère le pénis au repos dans le cylindre.
  • On commence à pomper jusqu’à l’obtention d’une érection satisfaisante.
  • On met en place l’anneau à la base du pénis pour conserver l’érection en dehors du vacuum (port maximum de 30 minutes).

Etape utilisation du vacuum Medintim

La pompe à vide est réutilisable et permettra aussi de faire de l’entretien quotidien. En l’absence d’érection matinale, il est important de générer des érections « assistées » pour entretenir les tissus et corps intérieurs du pénis, en dehors des rapports sexuels.

Pour plus d’information, vous pouvez nous contacter par téléphone au 05.57.26.09.00 ou par email à info@bivea-medical.fr.

  

Article précédent Article suivant